L’Armée en Europe continue sa transformation

Nov. 8, 2011


By
U.S. Army Europe Public Affairs

HEIDELBERG, Allemagne --  U.S. Army Europe (Armée des Etats-Unis en Europe) a annoncé ce jour deux actions séparées visant à réduire son contingent de 60 postes militaires, 619 postes occupés par du personnel des nations hôtes et 389 civils américains travaillant pour le Department of the Army. 

Par la première de ces actions, le Department of Defense a amené les garnisons américaines casernées en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas à procéder à une restructuration voire, dans certains cas, à une inactivation, de façon à réaligner les services essentiels qu’elles fournissent à leurs populations en phase de changement et à leur donner la structure adéquate.  Cette action aura pour résultat la disparition de 25 postes militaires, de 401 postes occupés par du personnel des nations hôtes et de 205 postes civils américains du Department of the Army.  Cette annonce signale en outre la réduction de 35 postes militaires et la création de 30 postes civils américains du Department of the Army liées respectivement à une dissolution et une activation d’unités de l’Armée en Italie. 

Par la seconde de ces actions, le Department of the Army a ordonné une réduction de  personnel dans tous ses états-majors dans le monde.  A cette fin, U.S. Army Europe a identifié 432 postes civils  pour la réduction de son propre état-major et de ceux du 21st Theater Sustainment Command et du Joint Multinational Training Command.  Cette réduction sera répartie entre 218 postes des nations hôtes et  214 postes occupés par des civils américains du Department of the Army.  

Les dirigeants d’ U.S. Army Europe savent que des réductions de personnel civil sont difficiles et ils sont pleinement conscients des effets potentiels – professionnels et privés – qu’elles peuvent avoir sur le personnel.  

« Je sais que ces réductions vont affecter la vie de ceux qui travaillent avec dévouement pour U.S.  Army Europe.  C’est pourquoi je demande à chaque leader et à chaque superviseur des personnes concernées de faire le maximum pour adoucir les effets de ces actions sur nos employés »  a déclaré le Lieutenant General Mark P. Hertling, Commandant d’U.S. Army  Europe.  « Des spécialistes locaux en matière de gestion de personnel travailleront avec chaque employé concerné pour l’aider à connaître ses droits, les options qui lui sont offertes et les nouvelles opportunités à l’horizon » a-t-il ajouté.

NOTE: Ce texte est une traduction  de courtoisie.  Les médias peuvent faire parvenir leurs questions au bureau des relations publiques de leur garnison locale  ou, pour des questions en anglais, à OCPA.PI@EUR.ARMY.MIL ,  à l’attention  de M. Joe Garvey, U.S. Army Europe Public Affairs.